La respiration – consciente

A la différence du cétacé la respiration humain est involontaire. L’acte de respiration est inscrit dans notre patrimoine de survie.  Ce qui est intéressant pour survivre ne l’est pas toujours pour vivre.
Il existe de nombreux types de respirations. Ils sont tous intéressants et utiles au bon équilibre corporel.

Dans un premier temps, prenez simplement conscience de son propre équilibre est nécessaire.
Remarquez ce qui constitue votre équilibre présent.
Portez votre attention sur la qualité de votre respiration actuelle, votre expiration et votre inspiration, remarquez vos temps de pause.
Remarquez l’altération et les changements qui ont lieu lorsque votre réseau émotionnel est perturbé.

La respiration du nourrisson

Quand le bébé sort du ventre de sa mère, la première chose qu’il fait, c’est de prendre une inspiration. nous pouvons survivre pendant des semaines sans manger, nous pouvons survivre sans eau pendant plusieurs jours, mais nous ne pouvons rester sans oxygène plus de quelques minutes.

Ecoutez votre respiration, puis inscrivez un mouvement plus ample, gonflant votre ventre quand vous inspirez. A l’expir le ventre s’aplatit jusqu’à une légère pression avec les muscles abdominaux.
Expirez de plus en plus profondément, en utilisant les muscles bas abdominaux. L’inspiration devra descendre de plus en plus venant nourrir le bas du corps.

La respiration – Première médecine

Nous ne pouvons vivre que d’expir ou d’inspir. La vie se trouve entre ces deux extrêmes. Idéalement prendre autant que l’on donne, évitez de conserver un air vicié.

La respiration – MTC

les anciens taoïstes ont découvert que le souffle est lié non seulement au cerveau mais aussi à la conscience même.
Si le souffle est calme, égal et profond le mental fait l’expérience des mêmes qualités, et ainsi la respiration suit l’émotion.

Catégories : MTCQi Gong

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *